[Helveticus Matix] Acte 1.2 : Investigation

Warhammer 40,000 est une dystopie couvrant un vaste univers se situant au 41e millénaire. Différentes factions s'agitent au sein de cet univers, notamment l'Imperium de l'Humanité, un empire totalitaire interstellaire, fanatique et décentralisé, qui rassemble la grande majorité de l'humanité depuis des millénaires et qui est la plus grande puissance militaire de la voie lactée ; les races en présence sont les Orks, les Eldars, les Démons du Chaos, les Tau, les Nécrons, les Tyranides et les Eldars Noirs.
Avatar du membre
Cyriatur
Messages : 41
Enregistré le : 15 sept. 2019, 10:22
A remercié : 0
A été remercié : 2 fois

Re: [Helveticus Matix] Acte 1.2 : Investigation

Message par Cyriatur » 25 nov. 2019, 17:54

Jet d’END (Seth) : 13, échec marqué.
Jet d’END (Tekh) : 3, bonne réussite.
Le sentiment d’urgence d’Helveticus semblait partagé par ses deux acolytes, qui entreprirent de hâter le pas, s’évertuant à ne pas laisser choir leur précieuse charge alors qu’ils progressaient sur le chemin du retour. Et ce n’était pas chose aisée : autour d’eux, les murs ruisselaient maintenant de divers fluides vitaux du vaisseau à l’agonie. Cet angoissant spectacle s’accompagnait pour le technoprêtre de plaintes cybernétiques renouvelées, perçues par le biais de sa connexion aux vénérables systèmes de l’épave, mais aussi de grincements bien audibles, émanant des parois ainsi que du sol. Le duo progressait néanmoins à un rythme soutenu, sans doute poussé par la crainte d’être victime d’une imminente catastrophe. Retourné à son rituel, Helveticus recevait néanmoins de son servocrâne un flux continu de données relatif à la vitesse de propagation des fluides, ainsi que des analyses des sons de grincements et torsions. Devant ces alarmantes conclusions, l’acolyte se sentait de plus en plus distrait de son devoir sacré, à mesure que ses cogitateurs et systèmes implantés recommandaient froidement un repli par précaution.

Jet de Seth (sur caractéristique PSY, cachée jusqu’alors): 20, échec critique.
Jet de phénomène psychique (sur 1D100, et table modifiée) : 77, Péril du Warp.
Jet de Périls du Warp (sur 1D100, table modifiée) : 87, Glissement de réalité.
Le tissu de la réalité se liquéfie autour du psyker, dans un rayon de 3D10 mètres. La zone d’effet n’est que chaos : les objets solides tantôt brûlent, rouillent, gèlent, se brisent ou se liquéfient, au gré du MJ. Tout le monde (psyker inclus, démons et intouchables exclus) au sein de la zone d’effet subit la perte de 3D10+5 PV, ignorant armure et endurance.
Quelques minutes plus tard, un signal d’alarme plus impérieux que les précédents tira réellement Helveticus de sa concentration, le forçant à reporter sa pleine et entière attention à la progression de ses deux aides. Ce-faisant, il prit connaissance de plusieurs éléments en simultané, relayés par ses sens et détectaugures comme autant d’informations prioritaires.

Un cri déchirant avait retenti, émanant bien d’une gorge organique. Seth avait trébuché, et chuté sur le sol du hangar, à une trentaine de mètres du technoprêtre. Tekh, emporté par son élan, portait maintenant seul la précieuse et encombrante relique, et s’était mis à courir, un rictus crispé par l’horreur sur les lèvres. Derrière lui, Seth se redressait péniblement, apparemment blessé, le visage maculé de larmes de sang. Mais ce n’était là que le plus aisé à analyser rationnellement par le biais de rigoureux cogitateurs : autour d’eux, tout n’était plus qu’un chaos inintelligible.

Jet de portée (3D10): 19 mètres de rayon (toutes directions).
Jet d’HAB (Tekh) avec -3 de malus : 5, réussite.

Par la grâce de l’Omnimessie, la zone d’aberrante perturbation n’atteignait pas la console de la porte à laquelle se trouvait Helveticus, mais elle englobait malheureusement ses deux assistants. Les détectaugures de Moc le servocrâne firent état d’une drastique chute de température dans un large périmètre, donc l’épicentre se situait mathématiquement au niveau de Seth. Ce-dernier fut instantanément frappé d’engelures au niveau des mains et du visage, dont la peau blêmit à vue d’œil. A quelques mètres de là déjà, Tekh ne semblait que peu affecté, poursuivant maladroitement sur sa lancée, mais fut bien frappé par la rupture progressive de la gravité dans la zone d’effet. Seth comme Tekh semblèrent s’affranchir des contraintes physiques de la gravité d’Arak VII, le premier se mettant à léviter sur place, tandis que le second, quoique ne touchant plus sol, poursuivit encore sa trajectoire sur quelques mètres en direction d’Helveticus avant de perdre prise au sol. Terrifié par l’horrifiant phénomène, « Masque à Gaz » se cramponna à ce qu’il pouvait encore saisir, c’est-à-dire l’imposante relique, dont la multitude d’appendices mécaniques flottait maintenant dans les airs, à la façon d’une incongrue auréole, tandis que l’inertie poussait encore les deux corps enlacés vers Helveticus.

Pire encore, s’il était possible : dans une improbable cacophonie de froissement de tôle, d’acier, d’adamantium, et de céramite, les ponts du vaisseau s’effritèrent, se désagrégeant bientôt jusqu’à former deux béantes brèches dans le sol et le plafond du hangar. Le flux de calculs émanant de Moc le servocrâne conjecturait la présence d’une force de repoussement ayant encore une fois pour épicentre le pauvre Seth, à présent inanimé -quoique encore entier- au centre de ce maelstrom inversé repoussant toujours plus loin de plus en plus de débris, dans toutes les directions…

Jet de Seth (sur caractéristique PSY) avec -3 de malus : 11, échec marqué...
Tu es à environ dix mètres de Tekh et de la chape. Quelque part entre vous se situe la limite de la rupture de gravité (tu peux le déduire puisque tu n’es pas affecté). Les premiers débris « flottants » du pont ne font pas plus de deux mètres de diamètre, et évoluent selon des trajectoires non linéaires plusieurs mètres derrière Tekh.

Répondre