[Helveticus Matix] Acte 1.2 : Investigation

Warhammer 40,000 est une dystopie couvrant un vaste univers se situant au 41e millénaire. Différentes factions s'agitent au sein de cet univers, notamment l'Imperium de l'Humanité, un empire totalitaire interstellaire, fanatique et décentralisé, qui rassemble la grande majorité de l'humanité depuis des millénaires et qui est la plus grande puissance militaire de la voie lactée ; les races en présence sont les Orks, les Eldars, les Démons du Chaos, les Tau, les Nécrons, les Tyranides et les Eldars Noirs.
Avatar du membre
Cyriatur
Messages : 41
Enregistré le : 15 sept. 2019, 10:22
A remercié : 0
A été remercié : 2 fois

[Helveticus Matix] Acte 1.2 : Investigation

Message par Cyriatur » 15 sept. 2019, 13:07

Savoir et Pouvoir Acte I : Investigation // Sujet précédent //
Le moyen le plus simple de détruire le futur est d'oublier le passé.

Image


***
Image
Arak VII, dans un transporteur de l'Adeptus Mechanicus...

Les murs froids de la navette tremblaient à mesure qu'elle procédait à la traversée de l'atmosphère de la planète. Les imprévisibles soubresauts agitant l'appareil étaient sans commune mesure avec ce que Helveticus avait jamais pu connaître : on aurait presque eu l'impression que le véhicule heurtait des obstacles solides, et non de formidables pressions gazeuses. Mais l'acolyte faisait de son mieux pour ne pas se laisser distraire par semblables considérations : son attention était tournée vers sa mission, tandis qu'il méditait dans la partie principale du transporteur. Au fond de ce même habitacle, les massives silhouettes de deux lourds serviteurs de combat patientaient, en veille, en attente d'ordres. Skeptis avait en effet honoré sa parole, s'acquittant avec zèle de sa mission d'assistance à Helveticus. L'escorte octroyée garantissait à l'acolyte sécurité et force de frappe nécessaire, sans risque d'insubordination ou de divulgation ultérieure de détails concernant sa mission, car ce modèle de serviteur était physiquement incapable de mémoriser une information complexe. En montant à bord, Helveticus avait pu identifier leurs spécificités : le premier était armé d'un imposant lance-plasma lourd, une arme d'une puissance terrifiante mais à la cadence de tir limitée, tandis que le second était porteur d'une sorte de mitrailleuse. Ces armes lourdes étaient comme fixées à même le bras des deux cyborgs par l'ingénierie du Mechanicus ; le serviteur à la mitrailleuse transportait également un module comm-vox, radio longue portée permettant à Helveticus de joindre le Lex Machina si besoin était. L'Adeptus Majoris avait accordé à Helveticus une autorité directe sur les deux cyborgs pour le temps de la mission, il était donc bien protégé.

Lévitant dans la pièce, Mox le servocrâne diffusait laconiquement une série d'informations concernant Arak VII, récupérées avant de quitter la frégate :


« Atmosphère respirable... Gravité normale... Très faible densité de population...
Climat aride... Températures moyennes de jour, glaciales de nuit... »
***

La navette survola plusieurs fois leur destination avant d'atterrir, révélant une sorte d'immense décharge à ciel ouvert, courant sur une étendue considérable dans ce désert de l'hémisphère Nord. Un tel spectacle était tout bonnement stupéfiant : certes, l'Anneau de Fer autour de Mars était une structure plus impressionnante encore, mais un tel cimetière de vaisseaux spatiaux avait de quoi faire émerger des réflexions ambivalentes chez le technoprêtre, entre sentiment de gâchis et curiosité dévorante. Ainsi, les carcasses éventrées de transporteurs, satellites, corvettes et même peut-être frégates jonchaient à perte de vue ce sol désolé, comme autant de cimes pointant vers le ciel d'Arak VII.

La porte arrière du transporteur s'ouvrit dans un souffle, tirant Helveticus de ses réflexions. Le pilote avait déposé Helveticus et son escorte en périphérie de la mer d'épaves, dans un espace propre à l'atterrissage. Un vent léger soufflait à l'extérieur, portant quelques grains de sable jusqu'au visage impassible de l'acolyte. Une vérification de l'heure locale lui confirma que la nuit ne tomberait pas avant cinq heures standard environ, ce qui lui laissait le temps de songer à la meilleure façon de satisfaire Kryptaestrex.

Le ciel était partiellement couvert, les deux soleils d'Arak diffusant une lumière jaune, et froide sur la région...

Image
Ces utilisateurs ont remercié l’auteur Cyriatur pour son message :
Medenor (15 sept. 2019, 15:42)
Classement : 100%

Avatar du membre
Helveticus Matix
Messages : 39
Enregistré le : 15 sept. 2019, 10:18
Localisation : Sydney, Australie
A remercié : 0
A été remercié : 0

Re: [Helveticus Matix] Acte 1.2 : Investigation

Message par Helveticus Matix » 15 sept. 2019, 13:10

Pour une meilleure lisibilité, il est conseillé de télécharger la police utilisée : http://www.fontpalace.com/font-details/Binary+CHR+BRK/
Bonne lecture :)
Helveticus s'en alla immédiatement rejoindre la navette sensée le transporter jusqu'à Arak VII. L'Acolyte évoluait dans les dédales du Lex Machina, encadré par deux Serviteurs au pas aussi lourd que leur armement.

Matix avait ressenti une immense satisfaction lorsque les barrières mentales de ses deux gardes du corps s'étaient ouvertes pour lui laisser libre accès. Il s'était alors connecté directement à leurs cerveaux et avait ainsi pu tester sa nouvelle autorité. Il suffisait à l'acolyte de penser à quelque chose à l'intention de ses Serviteurs et ceux-ci s'exécutaient. Lever le bras, faire trois pas à gauche et deux à droite, mettre en joue, s'incliner. Helveticus avait perdu quelques minutes de sérieux, à l'abri des regard, pour tester le lien qui le reliait à ses deux soldats lobotomisés. C'était la première fois qu'il avait pareils sous-fifre sous son commandement, MOC n'étant qu'un simple servocrâne aux capacités bien plus limités.

A présent installé dans la pièce principale de la petite navette, Matix sentit le transporteur quitter la structure forte et rassurante du Lex Machina pour se plonger dans le vide interstellaire, suspendu à des dizaines de kilomètres de la terre ferme. L'acolyte n'appréciait guère troquer ainsi un large vaisseau contre une petite navette fragile. Il s'était souvent égaré à contempler les construction fantastiques de Mars, ainsi que l'immense cercle de métal qui enlaçait la planète rouge. L'Adeptus Mechanicus était capable d'achever des splendeurs de métal à la gloire de l'Omnimessie, et voilà à présent qu'il se trouvait dans une petite boite propulsée à toute vitesse contre une planète presque inhabitée.

Alors même qu'il était plongé dans ses réflexions sur l'ironie de la situation, une première secousse ébranla le vaisseau, puis une deuxième, encore plus violente. Surpris, Helveticus se leva, sur ses gardes, puis fut propulsé à terre par une troisième réplique. Sonné, il regagna vite ses esprit et se brancha aux systèmes du vaisseau pour constater qu'aucun danger ne menaçait la navette, ils venaient juste de traverser la première couche gazeuse qui nappait Arak VII.

C'est seulement après deux autres secousses que l'acolyte parvint à stabiliser son équilibre et à regagner un siège pour s'y attacher. C'était la première fois qu'il voyageait au sein de pareilles couches atmosphériques et rien n'aurait pu le préparer à cela. Lorsqu'il avait quitté Mars, c'était dans le cocon rassurant du Lex Machina, n'ayant voyagé dans un transporteur seulement pour rejoindre le spatioport de l'Anneau de Fer.

Une fois son esprit calmé, le techno-acolyte se plongea dans ses méditations, écoutant à moitié la voix synthétique de MOC lui exposer les caractéristiques du système.

Les secousses se turent et la navette continua son avancée sans aucune perturbation. Apaisé, Helveticus quitta son siège pour observer le monde qui défilait en dessous de lui au travers de l'un des hublots du transporteurs. S'il avait encore possédé une mâchoire fonctionnelle, celle-ci se serait probablement décrochée sous le spectacle qui s'étalait sous ses yeux. Un cimetière infini aux tombes béantes, régurgitant d'immenses carcasses de vaisseaux en tous genres.

Matix ne put détacher son regard de ce spectacle horrifique, le plus funeste qu'il eut jamais vu. Tant de morbidité, tant de cadavres rouillant dont les parties métalliques se tordaient vers le ciel comme des cages thoraciques éventrées. Combien d'Esprits de la Machine avaient dû s'éteindre en ce lieu? Leur corps abandonné et oublié, attendant désespérément d'être recyclés pour renaître. Mais l'étendue était bien trop vaste pour que tous ses vaisseaux se relèvent un jour et arpentent fièrement l'espace à nouveau.

Une larme coula de l’œil organique de l'acolyte, trop submergé par la peine pour prendre soin de refouler ses sentiments. A quoi bon mettre en quarantaine sa peine devant pareil spectacle? Ne devait-il pas exprimer sa tristesse face aux blessures de l'Omnimessie même? Une vague de colère le submergea lorsqu'il réalisa que ce cimetière avait été souillé par une technologie hérétique se cachant en son sein comme un virus malveillant. Il était du devoir de Helveticus de bénir ce lieu profané en lui arrachant ce mal. Les Esprits de la Machine pourraient ainsi reposer en paix à jamais.

Qui sait, peut-être l'acolyte pourrait-il récupérer quelques éléments sacrés pour les recycler plus tard? Redonnant ainsi une nouvelle vie à ces Avatars déchus.

La navette scanna les montagnes de carcasses de métal pour trouver un endroit où se poser. C'est dans un endroit relativement dégagé, juste à côté de l'épave d'un gigantesque vaisseau de classe inconnue, que le transporteur décida finalement de se poser.

La porte arrière du véhicule s'ouvrit, projetant une bourrasque de sable dans l'habitacle. L'air était chaud et, d'après les capteurs de Matix, respirable. Ainsi, l'acolyte n'aurait pas à puiser dans ses réserves d'oxygène qui auraient été de tout façon insuffisantes pour l'alimenter tout au long de sa mission. Avant même de poser le pied sur le sol désertique de Arak VII, Helveticus mit en route son détectaugure pour scanner les environs. Il voulait avant tout s'assurer qu'aucune menace ne risquait de surgir de nulle part pour le poignarder.

Bien que l'activation continue de son implant lui demande un certain niveau de concentration, l'acolyte ne voulut pas perdre plus de temps et sortit de la navette. Il sentit immédiatement une forte chaleur s'écraser sur ses épaules. Quittant la fraîcheur du métal qui l'avait bercé toute sa vie, Helveticus avait bien du mal à supporter les rayons d'un astre solaire, même à température moyenne. Bien que sa tunique cérémonielle du Mechanicum lui permette d'être à l'abri de la morsure du soleil, Matix comprit qu'il finirait par vite étouffer dans ces vêtements. Pourtant, il n'avait aucune intention d'ôter sa tunique, refusant catégoriquement de quitter son vêtement officiel en un lieu aussi sacré.

Les deux Serviteurs descendirent à leur tour du vaisseau, la suspension de ce dernier gagnant du leste une fois libérée de ces monstres de chair et de métal. Une fois assuré d'aucun danger imminent dans les alentours, Helveticus envoya un message cybernétique au pilote.


Passez en vol stationnaire au dessus de cette zone et restez à l’affût d'un éventuel message.

L'acolyte préférait éviter de laisser le transporteur sans défenses. Si la situation venait à s'envenimer, il voulait être sûr de pouvoir regagner la navette sans découvrir que celle-ci avait déjà été attaquée. Le vaisseau décolla et Matix réfléchit à la manière d'agir pour mener à bien sa mission.

Mais alors qu'il mettait en place un plan d'action, le techno-acolyte se rendit compte de la sensation bizarre qu'il ressentait au niveau des pieds. C'était la première fois qu'il atterrissait sur un système étranger. Habitué aux sols parfaitement plats et métalliques, Helveticus n'avait jamais marché sur une surface irrégulière et sableuse. S'agaçant ce léger handicap, il n'avait pourtant pas le temps de se plaindre et il se mis en route avec son escorte, exagérant ses mouvements tel un canard boiteux pour se défaire des grains de sables qui s'introduisaient dans ses chaussures.

Ses scanners fonctionnant à plein régimes, Matix eut bien du mal à quitter le sol des yeux. A chaque pas, il craignait de s'enfoncer toujours un peu plus pour finalement finir noyé dans des sables mouvants. Ces fines particules se faisaient un chemin dans sa tunique et l'acolyte priait pour qu'ils ne pénètrent pas dans ses implants. Ses yeux piquaient, sa peau l'irritait et la chaleur l'accablait.

La troupe se dirigea vers l'immense vaisseau éventré, dont la carcasse offrait un chemin tout tracé pour pénétrer pleinement dans le cimetière. Bien plus que n'importe qui, un membre du Mechanicum ne pouvait que frissonner dans un environnement aussi morbide que celui-ci. Helveticus crut entendre à plusieurs reprises de longues plaintes incompréhensibles. Peut-être était-ce le vent qui léchait les tôles rouillées de cette décharge? Ou peut-être était-ce autre chose. En plus de son détectaugure, le techno-acolyte récita dans sa tête de longues prières pour se rassurer.

Matix n'avait aucune idée de la localisation exacte du vaisseau hérétique. Une chose était sûre, il ne pourrait jamais le découvrir seul en fouillant cet immense cimetière. Les chances de tomber dessus par hasard étaient de 1 sur 31 724 après vingt-quatre heures de recherches. L'acolyte espérait ne pas rester aussi longtemps en ce lieu maudit. Il devait avant tout trouver un guide, scanner les environs jusqu'à repérer un groupe d'individus aux intentions pacifiques et leur extraire, par la force de conviction ou de frappe, un maximum d'indices sur un petit vaisseau s'étant crashé dans les environs il y a peu.

Mais les sens d'Helveticus n'étaient pas uniquement à l’affût d'étrangers. Alors que ses propres yeux s'assuraient d'emprunter un chemin praticable, son mécadendrite optique scrutait avidement les environs à la recherche de pièces ou d’œuvres technologiques dignes d'être recyclées plus tard. Qui sait, peut-être trouverait-il en ce lieu de quoi fabriquer son prochain implant?
Image Helveticus Matix, Voie du Technoprêtre
Profil: For 8 | End 8 | Hab 10 | Cha 9 | Int 10 (11) | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 10 | Foi | Psy | NA 1 | PV 70/70
Lien Fiche personnage: warforum40k/wiki/index.php/Fiche_Helveticus_Matix

Avatar du membre
Cyriatur
Messages : 41
Enregistré le : 15 sept. 2019, 10:22
A remercié : 0
A été remercié : 2 fois

Re: [Helveticus Matix] Acte 1.2 : Investigation

Message par Cyriatur » 15 sept. 2019, 13:10

Jet de rencontre : 20.
Le vent soufflait toujours sur le cimetière d'épaves, plus fort peut-être encore, de longs grincements et sons inquiétants émanant des carcasses métalliques aux alentours. Helveticus marchait depuis une quinzaine de minutes déjà, chacun de ses pas aussi laborieux que le précédent. La lumière jaune des deux soleils d'Arak était maintenant voilée derrière une maussade masse nuageuse, atténuant la luminosité ambiante, assombrissant les alentours. En dépit de la relative protection conférée à cet égard par l'habit du Culte Mechanicus, d'innombrables grains de sable s'immisçaient dans les manches de l'acolyte, aux articulations de sa mécadendrite, ou aux jointures de ses bioniques. La morne lumière du jour finissant permettait à peine d'y voir clair à vingt mètres tandis que l'acolyte dépassait, flanqué de ses deux imposants serviteurs de combat, une clairière jonchée d'imposants débris s'apparentant à des plaques de blindage en céramite. Dispersés, les décombres épars avaient dû appartenir à une structure plus imposante, aujourd'hui ensevelie, ou disparue d'une façon ou d'une autre.

Soudain, dans le flux de particules que charriait l'air sec, les capteurs optiques d'Helveticus décelèrent un mouvement peu commun, anormal, inquiétant. Lorsque son regard se porta sur l'objet de ce stimulus, l'acolyte eut la surprise d'entrevoir l'image fugitive d'une grenade s'enfonçant dans le sable, à quelques mètres à peine.

Jet de réaction (HAB) : 2-1, 1 non naturel, réussite. Le bonus reflète la vigilance dont tu as fait état dans ton message. Tu as droit à une réaction, demandée par MP.
Le sang d'Helveticus ne fit qu'un tour, pour ainsi dire : c'est sans hésiter la moindre seconde qu'il se jeta sur le côté, à l'opposé du projectile dont il cherchait à éviter l'explosion. Celle-ci ne tarda guère, projetant une nuée d'éclats métalliques dans un large rayon, le tout accompagné d'une assourdissante détonation. Plusieurs éclats de shrapnel vinrent frapper Helveticus dans le dos, heureusement sans gravité, du fait de la protection efficace de sa cape composite, dont la singulière matière absorba aisément l'énergie cinétique. Une seconde explosion retentit presque simultanément, immédiatement suivie d'un hurlement de douleur, depuis l'arrière de la plaque de céramite la plus proche d'Helveticus.

Jets de TIR et de dégâts de la première grenade : 3, touché. [2D10, 1D10 pour Helveticus] : 15 (-5 PROT) pour "Serviteur Comm-vox", 13 (-5 PROT) pour "Serviteur Plasma". 9 (au dos, -10 PROT) pour Helveticus.

Jets de TIR et dégâts de l'autre grenade : 20, échec critique, donc 2D10 x2 = 28 dégâts à la main gauche pour Embusqué 4, la grenade lui explosant dans la main.

Serviteur "Comm-vox" : 65/75
Serviteur "Plasma" : 67/75
Helveticus : 70/70

Embusqué 1 : 65/65
Embusqué 2 : 65/65
Embusqué 3 : 65/65
Embusqué 4 : 37/65
Tout s'était passé très vite, et des sons de tirs, à munitions solides ou laser, commencèrent à retentir autour d'Helveticus, qui put identifier approximativement les directions depuis lesquelles ils étaient assaillis. Il lui fallait agir, et rapidement, pour remédier à cette fâcheuse position avant de se retrouver réellement pris entre deux feux.

Je te laisse donner tes intentions pour les deux premiers rounds. Schéma approximatif des positionnements ici, oublie le détail du fond, c'est pour l'ambiance, en réalité les décombres sont censés être beaucoup plus nombreux et denses.

Avatar du membre
Helveticus Matix
Messages : 39
Enregistré le : 15 sept. 2019, 10:18
Localisation : Sydney, Australie
A remercié : 0
A été remercié : 0

Re: [Helveticus Matix] Acte 1.2 : Investigation

Message par Helveticus Matix » 15 sept. 2019, 13:11

Les deux astres finirent par perdre de leur éclat, masqués par un amas de nuages opaques. Bien qu'Helveticus avait passé la totalité de son existence enfermé entre quatre murs de métal, ou sous la protection rassurante des épaisses accumulations de pollutions sur Mars, il avait finit par s'habituer au toucher des soleils. Malgré les millénaires d'avancements technologiques, de voyages spatiaux aux confins de la galaxie, l'humanité restait toujours fascinée par l'idée que quelque chose d'aussi distant, doté d'une telle puissance, puisse la bercée de sa douce caresse.

Un peu plus à l'aise sur ce sol impalpable, l'Acolyte gagna de l'assurance dans sa démarche, pouvant ainsi se concentrer pleinement sur ses scanners. Son mécadendrite optique avait beau fureter dans tous les sens, aucun élément ne semblait prompt à être recyclé. Peut-être lui faudrait-il s'enfoncer un peu plus dans les épaves pour y trouver des pièces qui n'auraient encore été complètement pillées ou rouillées. Mais pour l'instant, la mission était l'absolue priorité.

Matix continuait d'avancer, ses capteurs émettant un petit bruit régulier pour signifier qu'aucun mouvement notable n'était à reporter. De temps en temps, le son devenait un peu plus aiguë, mais la perturbation était immédiatement identifiée comme anodine. Un simple courant d'air ou un petit animal inoffensif.

Soudain, le son devint strident, signe d'un danger imminent. Les cogitateurs de Helveticus se mirent immédiatement au travail pour définir exactement la raison de cette alerte et les capacités mentales de l'acolyte se décuplèrent. Le monde défila au ralenti ou plutôt, les pensées de Matix se déroulaient en accélérées. C'était une sensation exceptionnelle : tous les sens semblent se réveiller soudainement, alors qu'en réalité, c'est la manière dont le cerveau les analyse qui croît exponentiellement.

Comme si le temps s'était arrêté, Helveticus était à présent piégé dans un corps inamovible, ayant cependant l'éternité pour analyser son champs de vision et les informations envoyées par son détecaugure. Il observait cette clairière, simple cuvette au milieu de la mer dépave, l'image étant constamment balayée par des indicateurs d'analyse pour ne rater aucun détail. L'acolyte identifia rapidement l'origine de la menace qui se trouvait hors de son champs de vision. Petite, sphérique, elle n'était peut-être qu'un simple morceau de tôle s'étant décrochée d'une carcasse, mais alors le détectaugure ne l'aurait pas identifié comme un danger majeur.

L'acolyte se focalisa sur les muscles de son cou et fit pivoter sa tête vers la source de l'alerte. Quand le temps s'écoulait au ralenti et que le corps ne suivait pas immédiatement les ordres du cerveau, on avait facilement l'impression de devoir actionner manuellement chaque levier nécessaire à l'exécution de la moindre action. Tel un vaisseau de classe Ark Mechanicus, le crâne de Matix tourna lentement jusqu'à ce que son œil organique puisse se poser sur la petite sphère étrangère. L'acolyte l'identifia immédiatement comme une grenade.

C'est une sensation très désagréable mais heureusement brève lorsque notre cœur loupe un battement, le sol qui se dérobe sous nos pieds, un froid glacial qui nous envahit, l'impression que la gravité s'est instantanément multipliée par dix. Helveticus ressentit tout cela pendant une éternité, mais se força à s'en détacher pour établir rapidement un plan d'action. Cette phase de "suspension temporelle" consommait une quantité folle d'énergie et ne pourrait tenir que quelques secondes. Très rares, ces phases ne pouvaient se dérouler que lorsque le cerveau et les cogitateurs trouvaient une parfaite harmonie et Matix pouvait s'avérer très chanceux d'avoir, en cet instant précis, été capable d'utiliser la totalité des fonctions de ses implants.

Grenade de type inconnu /// possibilité = _à fragmentation ~ forte /// explosion = imminente /// rayon de la salve + addition éventuelle d'éclats = HELVETICUS MATIX touché /// dégâts = importants //
_
Démarche à suivre // : calcul... = manœuvre d’esquive immédiate / direction = opposée //
_
Danger = zone frontale /// privilégier protection de // : 1_visage ERREUR : calcul d'origine inconnue /// nouveau diagnostique // : privilégier protection de // : 1_cerveau / 2_stockage de Collecte //
_
Diagnostique final // : favoriser exposition du dos
_
Fin de décuplement sensoriel dans // : 3. 2. 1. 0.


Le temps reprit son cours aussi rapidement qu'il ne s'était arrêté. Enfin libéré de ses entraves, Helveticus ne perdit pas une seconde et plongea dans la direction opposée à la grenade. Comme prévue, cette dernière explosa quelques instants plus tard, délivrant une salve chaotique dans la cuvette. L'acolyte sentit la chaleur du souffle s'abattre sur son dos, ainsi qu'une mitraille de débris. Ces derniers le secouèrent mais ne parvinrent pas à pénétrer la cape composite. La tactique du techno-acolyte fonctionna donc à merveille.

Sonné, Helveticus reprit rapidement ses esprits. Une seconde explosion ébranla alors la clairière, bien plus forte que la précédente. Elle n'était pas faite de feu et de métal comme la première, mais d'une colère, d'une rage si intense qu'elle semblait encore plus dévastatrice. En effet, Matix avait pleinement pris conscience de l'acte blasphématoire de ses assaillants.

Fautes commises // :
1_ attaque [directe = *1.37] et [sans sommation = *1.52] sur un représentant du Mechanicum [en exécution d'une mission sacrée = *2.01] /// résultat = 30 000*1.37*1.52*2.01 = 125568.72 PA
2_ Profanation d'un lieu sacré [à caractère sépulcral = *10] par la présence et [avec intentions agressives = *250] et [utilisation d'armes explosives en ce lieu sacré = *510] /// résultat = 100*10*250*510 = 127500000 PA
Résultat final // : 125568.72+127500000 = 127625568.72 PA
Peine encourue // : Annihilation totale avec exécution de la sentence immédiate
_
Diagnostique // : investissement de toutes les ressources disponible pour l'anéantissement total de l'ennemi
_
Note // : dégradation supplémentaire du lieu sacré = toléré


Helveticus se redressa d'un bond, son pistolet laser à la main. Il hurla immédiatement ses ordres à ses troupes en Lingua Technis sans même passer par un canal privé, sa voix semblable à un déchirement cybernétique.


FEU!! FEU A VOLONTÉ!! ANNIHILEZ L'ENNEMI!!

Il transféra en même temps aux deux Serviteurs la position approximative des adversaires avec un ordre de priorité. En effet, celui dont la grenade avait détonné dans la main était plus précisément localisé. Helveticus rafraîchirait en continu ces ordres dès qu'un autre individu se dévoilerait un peu plus. Il ordonna aussi à MOC de prendre de l'altitude pour tenter d'identifier et de localiser l'ennemi.

Immédiatement, la mitrailleuse du deuxième garde du corps se déchaîna dans un vacarme assourdissant, alors que les grésillements du lance plasma du second garde du corps montaient en cadence. Une fois l'arme au summum de sa puissance, une détonation salvatrice retenti, immédiatement suivie par la puissante explosion d'impact.

Tel un dément, galvanisé par la rage et l'excitation du combat, Matix tira sans interruption sur sa cible tout en proférant des menaces en Bas Gothique pour être sûr de se faire comprendre. Son timbre robotique ajoutait grandement au caractère inhumain du personnage.


Vous, qui avez osé vous attaquer à un représentant du Culte de l'Omnimessie durant l'exécution d'une mission sacré, je vous condamne à l'anéantissement! La mort sera une bien faible sentence en réponse à vos crimes contre le Mechanicum! Contemplez la fureur du Deus Machina! Que vos yeux fondent à la vue de Sa Grandeur! Que votre chair se décroche de vos os sous Sa colère! que vos âmes se consument durant des siècles d'agonie sous Son châtiment!!

En fond de ses paroles, les émetteurs audio du techno-acolyte récitaient en concert les cantiques de Rechargement, de Terrassement et de la Protection de l'Omnimessie. Matix voulait terrasser l'adversaire le plus rapidement possible, mais s'il venait à être gravement touché par les tirs ennemis, alors il se mettrait immédiatement à couvert, activerait son détectaugure et superviserait la bataille depuis son abri.
Image Helveticus Matix, Voie du Technoprêtre
Profil: For 8 | End 8 | Hab 10 | Cha 9 | Int 10 (11) | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 10 | Foi | Psy | NA 1 | PV 70/70
Lien Fiche personnage: warforum40k/wiki/index.php/Fiche_Helveticus_Matix

Avatar du membre
Cyriatur
Messages : 41
Enregistré le : 15 sept. 2019, 10:22
A remercié : 0
A été remercié : 2 fois

Re: [Helveticus Matix] Acte 1.2 : Investigation

Message par Cyriatur » 15 sept. 2019, 13:11

Ingénieuse utilisation de Moc, qui t'aide donc à obtenir plus d'informations du fait de son point de vue en hauteur. Tu pourras, à partir du round 2, tenter exceptionnellement d'esquiver une unique attaque à distance te prenant pour cible, car Moc te préviendra.
ROUND 1
Un malus de -1 aux tests de TIR est appliqué du fait des conditions météorologiques.
Ordre d'action (INI) :Embusqué 1 + Helveticus ; Embusqués 2, 3, 4 ; Serviteur Comm-vox ; Serviteur Plasma.

Embusqué 1 tente un jet de bolas en direction d'Helveticus, touche (6), au niveau des jambes (9). Helveticus sera immobilisé jusqu'au prochain round. Son action ce tour-ci sera résolue normalement, mais le prochain round est dédié à se dépêtrer.

Helveticus tire de fait sur Embusqué 1, le plus révélé, le moins à couvert. Il touche (2), à la tête (1). Celle-ci est protégée par un épais casque (10 PROT). Embusqué 1 perd 9 pv.

Embusqué 2, voyant Helveticus immobilisé, sort de son couvert, armé d'une hache, et se précipite vers l'acolyte, qu'il atteindra au prochain round.

Embusqué 3 tente de couvrir son comparse, et ouvre le feu de sa carabine laser, sur Serviteur Comme-vox. Il touche (10) grâce au bonus de TIR de son arme qui compense le malus lié au vent/sable. Il touche au torse (16), pour un total de 25 pv en moins.

Embusqué 4, dont la main a été désintégrée par l'explosion inopportune de sa grenade frag, fait un test d'END pour déterminer la suite des événements le concernant. C'est un échec (15), il n'agit pas ce tour ci, probablement trop occupé à serrer son moignon contre lui, incrédule.

Serviteur Comm-vox, armé d'une mitrailleuse lourde greffée à son bras, riposte par un tir de barrage en direction du tireur qui vient de l'amocher. Il touche une fois (4), au bras (6). Peu protégé, le tireur encaisse 16 dégâts.

Serviteur Plasma, armé de son lance-plasma lourd, a déterminé que la menace prioritaire envers la personne qu'il est chargé de protégé est bien l'embusqué à la hache. Il ouvre donc le feu sur lui, mais rate son tir (13). Son arme surchauffant automatiquement, il ne peut tirer à son prochain round, mais peut sinon agir normalement.

Serviteur "Comm-vox" : 40/75
Serviteur "Plasma" : 67/75, en surchauffe.
Helveticus : 70/70, immobilisé.

Embusqué 1 : 56/65
Embusqué 2 : 65/65
Embusqué 3 : 49/65
Embusqué 4 : 37/65, incapacité.
Image
La ferveur vengeresse avec laquelle Helveticus avait réagi à l'attaque ne fit qu'ajouter à la confusion ambiante, l'embuscade dégénérant rapidement en un chaos sans nom. Du fait de l'ingénieuse manœuvre de Moc le servocrâne, qui, ayant pris de la hauteur, relayait à Helveticus plusieurs données concernant les positions de ses agresseurs, l'acolyte disposait néanmoins de la meilleure vision d'ensemble des événements. Comme un premier ennemi sortait à demi de son couvert, faisant tournoyer des bolas, Helveticus n'écouta que sa juste fureur, et ouvrit le feu alors même que les poids venaient s'enrouler autour de ses jambes, manquant de le faire chuter à nouveau dans le sable. La précision de son tir ne fut néanmoins pas affectée, puisque la décharge laser fit mouche, atteignant l'impudent au crâne. Hélas pour l'acolyte, l'individu portait un épais casque à l'allure de scaphandre, incluant un respirateur, le tout semblant le protéger de la majeure partie des dégâts.

« Masque à gaz » portait un équipement des plus hétéroclites, qui questionnait sérieusement l'expérience de ces irrévérencieux maraudeurs. En dehors de son singulier casque, maintenant ébréché par le premier tir d'Helveticus, l'inconnu était plus équipé que protégé à proprement parler, son attirail allant de grenades artisanales portées en bandoulière, à bidon de plastique peu reluisant. Arborant en main gauche une forme de crosse artisanale d'allure plus symbolique que dangereuse, il tenait néanmoins dans son poing droit une imposante clé à molette, fort rouillée, et d'apparence moins inoffensive. C'est levant cette arme improvisée vers le ciel que « Masque à gaz » s'écria, dans un dialecte dérivé du bas gothique, la voix doublement étouffée par son couvre-chef et par le vent qui soufflait autour d'eux, quelque chose s'apparentant à :

« Sus aux Collecteurs ! »
Le deuxième des agresseurs d'Helveticus n'avait pas attendu cette injonction de son comparse pour s'élancer, hors de son couvert, hache levée, en direction de l'acolyte. Cet autre maraudeur n'était pas mieux loti que son collègue, quoique apparemment mieux protégé, équipé d'épaulières et d'épais gants. « Masque de forge », pourrait-on le surnommer, quant à la forme de son propre casque. Son arme, enfin, quoique primitive, n'en était pas moins dangereuse, alors même qu'il se rapprochait d'Helveticus, le prenant à revers.

Mais la manœuvre de « Masque de forge » n'était pas passée inaperçue aux yeux du serviteur au lance-plasma lourd, qui entreprit de mettre en joue l'assaillant afin de protéger son maître. L'arme, approvisionnée par le réservoir dorsal transporté par le serviteur de combat, émit un bourdonnement avant que le plasma ne soit libéré de son champ magnétique et éjecté en direction de la cible. Le projectile se présentait comme une éruption solaire miniature, un condensé d'énergie extrêmement dangereux projeté à très haute vélocité, qui ne manqua la cible que de quelques dizaines de centimètres. « Masque de forge » avait certainement dû en ressentir la chaleur, non loin de son dos.
Image
J'interromps là, il y a pas mal de détails nouveaux déjà.

On peut partir sur une résolution de deux rounds, cette fois.

Avatar du membre
Helveticus Matix
Messages : 39
Enregistré le : 15 sept. 2019, 10:18
Localisation : Sydney, Australie
A remercié : 0
A été remercié : 0

Re: [Helveticus Matix] Acte 1.2 : Investigation

Message par Helveticus Matix » 15 sept. 2019, 13:11

Pour une meilleure lisibilité, il est conseillé de télécharger la police utilisée : http://www.fontpalace.com/font-details/Binary+CHR+BRK/
Bonne lecture :)
Dans sa folie meurtrière, Helveticus avait bien du mal à enregistrer de nouvelles informations sur le champs de bataille, si bien que lorsque qu'un embusqué sortit de sa cachette et lança un bolas sur ses jambes, il ne s'en rendit même pas compte. Son corps entier était gorgé d'adrénaline et il se sentait capable d'encaisser un tir en pleine tête sans broncher (ressenti et réalités son parfois diamétralement opposés...)

Proférant ses malédictions contre l'attaquant, le techno-acolyte tira sur son assaillant en plein visage, malheureusement protégé par un masque à gaz. L'homme ne s'en tira pas pour autant sans séquelles, la violence du coup ayant projeté son crâne en arrière. Il retrouva rapidement ses esprits pour hurler une phrase que Matix ne comprit pas entièrement, due à son dialecte légèrement différent du Bas Gothique classique. Seul le mot "Collecteur" avait été correctement traduit.

En réponse à ce cri, un second embusqué jaillit des décombres et chargea Matix, équipé d'une hache rouillée mais menaçante. Le serviteur au lance plasma réagit immédiatement et tira sa salve sur le nouveau-venu. Malheureusement, il manqua sa cible, le projectile d'énergie allant exploser derrière lui.

MOC fut d'une aide précieuse, donnant un nouvel angle de vue à Matix qui put indirectement observer l'affrontement entre son second serviteur et un troisième embusqué. Les deux firent mouche dans leur échange de tir, à la différence que l'un ne ressentait pas la douleur. Dans sa tête, un petit schéma indiqua à l'acolyte que son garde du corps avait pourtant subi de lourds dégâts. Il lui ordonna de continuer à faire feu, espérant que ses prochaines salves toucheraient des points vitaux. Le dernier embusqué était momentanément immobilisé, encore affecté par son ridicule échec précédant.

Voyant son adversaire froncer droit sur lui, Helveticus voulut reprendre ses appuis pour mieux viser, mais faillit perdre l'équilibre. Il se rendit enfin compte que ses jambes avaient été entravées! Un frisson glacé remonta le long de son échine. Il lui fallait à nouveau évaluer la situation pour établir un plan d'action adapté.

Bilan // : Charge de Embusqué 1 [masque de forge] = attaque frontale imminente // Charge Embusqué 2 [masque à gaz] = attaque frontale tardive // Jambes entravées = esquive impossible // Serviteur 1 en surchauffe // : tir immédiat à hauts risques // Serviteur 2 à efficacité moyenne // : cible embusquée, arme non détonante // Embusqué 3 [moignon] = incapacité
_
Priorité // : 1_Stopper la charge de [masque de forge] // 2_Stopper la charge de [masque à gaz] // 3_Se libérer de l'entrave // 4_Améliorer efficacité de Serviteur 2
_
Ordre émis au Serviteur 1 de tirer sur [masque de forge] // ... // Ordre refusé // : risque de toucher HELVETICUS MATIX // Outrepasser directive // ... // ECHEC d'origine inconnue
_
Plan d'action // : 1_HELVETICUS MATIX se défait de l'entrave // Serviteur 1 tire (risqué) sur [masque à gaz] // Serv... ECHEC // : Attaque frontale imminente sur HELVETICUS MATIX //
2_HELVETICUS MATIX tire sur [masque de forge] // Serviteur 1 tire (risqué) sur [masque à gaz] // Serviteur 2 continue son tir de barrage sur Embusqué 3 // : Chance de succès = 14% déconseillé // Addition d'une intervention de MOC pour détourner attention de [masque de forge] = 17% déconseillé // Perte de MOC = 87% déconseillé
3_HELVETICUS MATIX tire sur [masque de forge] // Serviteur 1 intercepte [masque de forge] puis tire sur Embusqué 3 [planqué] {Bonus = arme sans surchauffe} // Serviteur 2 tire sur [masque à gaz] // : Chance de succès = 66% tolérable

Conclusion // : Plan d'action 3_ adopté


Les ordres mentaux de Matix fusèrent dans toutes les directions et les Serviteurs s'exécutèrent immédiatement. Dans un premier temps, le Serviteur lance plasma émit un grésillement strident, suivit d'un bruit lent d'extinction. Son corps sembla se ramollir sur lui-même, mettant un genoux à terre, comme une machine ayant brusquement cessé de fonctionner. Il paraissait totalement hors service.

Lorsque le Masque de Forge passa à la hauteur du garde du corps, Matix hurla un ordre en Lingua Technis et le Serviteur se réactiva brusquement, chargeant l'assaillant pour bloquer sa charge et le propulser à terre. Helveticus lui avait ordonné plus tôt de feindre une défaillance générale de ses systèmes alors qu'en réalité, le Serviteur prenait une posture d'élan pour surprendre sa cible. Le techno-acolyte ouvrit le feu sur le Masque de Forge juste avant que son garde du corps ne l'obstrue.

Au même moment, le Serviteur Comm-vox pivota pour ouvrir le feu sur Masque à Gaz, à présent à découvert et une cible parfaite pour une mitrailleuse. Il s'avança d'un pas lourd vers sa cible pour se mettre sur sa trajectoire et lui fracasser le crâne une fois à sa hauteur.

Helveticus donna ensuite une nouvelle directive à son Serviteur lance plasma : tirer sur le Planqué, cible bien plus favorable aux puissantes détonations de son arme. N'étant plus en surchauffe, le garde du corps pouvait faire feu sans risque d'incident tragique.

Le techno-acolyte profiterait du répit accordé pour se défaire de ses liens, ordonnant à MOC de continuer à surveiller la position de Planqué et de Moignon.
Image Helveticus Matix, Voie du Technoprêtre
Profil: For 8 | End 8 | Hab 10 | Cha 9 | Int 10 (11) | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 10 | Foi | Psy | NA 1 | PV 70/70
Lien Fiche personnage: warforum40k/wiki/index.php/Fiche_Helveticus_Matix

Avatar du membre
Cyriatur
Messages : 41
Enregistré le : 15 sept. 2019, 10:22
A remercié : 0
A été remercié : 2 fois

Re: [Helveticus Matix] Acte 1.2 : Investigation

Message par Cyriatur » 15 sept. 2019, 13:11

Tu peux, à partir de maintenant, bénéficier exceptionnellement de la possibilité de tenter d'esquiver une unique attaque à distance te prenant pour cible, car Moc te préviendra.
ROUND 2
Le malus de -1 aux tests de TIR est toujours appliqué du fait des conditions météorologiques.
Ordre d'action (INI) :Embusqué 1 + Helveticus ; Embusqués 2, 3 ; Serviteur Comm-vox ; Serviteur Plasma.

Embusqué 1 « Masque à gaz » charge ce tour-ci en direction d'Helveticus. Il parviendra au corps à corps au round suivant.

Helveticus tire de fait sur Embusqué 2 « Masque de forge », qui arrive tout juste sur lui. Il manque son coup (17).

Embusqué 2 « Masque de forge », arrivant sur Helveticus, l'assaille de sa hache (avec un malus de -1 du fait du serviteur sur le point de le percuter). Il rate son coup (18), probablement trop distrait.

Embusqué 3, voyant le serviteur à la mitrailleuse se détourner pour tirer sur son comparse au masque à gaz, ouvre le feu pour tenter de l'abattre. Il touche (6), aux bras (5), infligeant 17 dégâts.

Embusqué 4, dont la main a été désintégrée par l'explosion inopportune de sa grenade frag, fait un test d'END pour déterminer la suite des événements le concernant. C'est un échec (14), il décède de ses blessures, le corps entier criblé de shrapnels.

Serviteur Comm-vox, suite à l'ordre d'Helveticus, ouvre le feu de sa mitrailleuse lourde sur « Masque à gaz », pour le tenir à distance de l'acolyte immobilisé. Il touche (2) au bras (6) gauche, pour 17 dégâts.

Serviteur Plasma, charge pour intercepter « Masque de forge », et l'attaque à l'aide de son autre bras, renforcé de métal, comptant comme une matraque. Il touche une fois (7), à la jambe (9), pour 20 dégâts.

Serviteur "Comm-vox" : 23/75
Serviteur "Plasma" : 67/75.
Helveticus : 70/70, immobilisé.

Embusqué 1 : 39/65
Embusqué 2 : 45/65
Embusqué 3 : 49/65
Embusqué 4 : Décès.
Tandis que « Masque à gaz » amorçait une charge en sa direction, Helveticus ouvrit le feu à l'encontre de son comparse « Masque de forge », bien plus proche de lui. Toutefois, en dépit de la faible distance, l'acolyte ne fit pas mouche, peut-être du fait de cet irritant sable qui s'accumulait aux alentours de ses circuits, le distrayant bien malgré lui. Un instant plus tard, le serviteur au lance-plasma frappait violemment « Masque de forge » de son bras renforcé de métal, l'atteignant à la jambe, le faisant chanceler et manquer son attaque contre l'acolyte Quelques pas plus loin, suivant les ordres relayés par le technoprêtre, le serviteur de combat armé de la mitrailleuse fit volte-face, tournant le dos à son précédent adversaire afin d'entamer un tir de barrage en direction de « Masque à gaz ». S'il réussit à stopper sa progression, l'une de ses balles l'atteignant au niveau du coude gauche, il fut lui aussi blessé en retour, le troisième larron ne s'étant pas gêné pour lui tirer dessus à bout portant, dans le dos de surcroît.

Au fond, derrière l'un des couverts, les cris de souffrance de la malheureuse victime de l'accident de grenade s'étaient tus, mais nul n'y prêtait plus attention désormais.


ROUND 3
Le malus de -1 aux tests de TIR est toujours appliqué du fait des conditions météorologiques.
Ordre d'action (INI) :Embusqué 1 + Helveticus ; Embusqués 2, 3 ; Serviteur Comm-vox ; Serviteur Plasma.

Embusqué 1 « Masque à gaz », tout juste blessé au bras gauche, cesse de charger, et laissant tomber son bâton, saisit une grenade à sa ceinture, avant de la jeter avec une rare habileté (1) à quelques mètres de lui, en direction d'Helveticus, des serviteurs et accessoirement de son comparse « Masque de forge ». Il s'agit d'une Grenade Aveuglante, qui n'inflige pas de dégât sérieux mais brouille désormais complètement toute détection, senseurs, et vision : jusqu'à la fin du round 4, le malus général au TIR, tout compris, passe à -4, et à -1 en ATT pour toucher. Voir description.

Helveticus tente de se dépêtrer des bolas entourés autour de ses jambes. Il n'agit pas.

Embusqué 2 « Masque de forge », maintenant pris à parti par le serviteur au lance-plasma, l'attaque, hache à la main. Il rate (16).

Embusqué 3 ouvre le feu dans le nuage de fumée et autres contre-mesures, visant le serviteur au comm-vox. Il rate (14).

Serviteur Comm-vox poursuit son tir de couverture à l'aide de sa mitrailleuse lourde, en direction de « Masque à gaz ». Il rate (12).

Serviteur Plasma, suivant l'ordre programmé par Helveticus, ignore les efforts de « Masque de forge » pour le blesser, se tourne vers le troisième embusqué à la carabine laser, et ouvre le feu. C'est un échec marqué (19).

Serviteur "Comm-vox" : 23/75
Serviteur "Plasma" : 67/75, en surchauffe.
Helveticus : 70/70.

Embusqué 1 : 56/65
Embusqué 2 : 45/65
Embusqué 3 : 49/65
Embusqué 4 : Décédé.
La réaction de « Masque à gaz » sous le feu dont il faisait l'objet ne se fit pas attendre : laissant tomber son bâton à forme de crosse, il dégoupilla une nouvelle grenade tirée de son attirail, avant de la projeter avec précision entre Helveticus et ses deux serviteurs de combat. L'explosif détona aussitôt, mais contrairement au précédent, il s'agissait cette fois d'une grenade aveuglante, ayant vocation à brouiller les lignes de vue de la zone. La détonation en elle-même fut pour ainsi dire inoffensive, projetant un peu de sable aux alentours, alors même que des milliers de paillettes de brouillage électromagnétiques enveloppaient le lieu de l'embuscade. Le tout, noyé d'une chape d'épais fumigènes, était non seulement une plaie à respirer, mais surtout un handicap majeur à la vision. Même les divers senseurs dont disposait l'acolyte étaient impuissants face à une telle densité de contre-mesures, et Moc lui renvoyait des rapports similaires. La brise ne tarderait bien sûr pas à purifier l'endroit, mais le mal était fait, maintenant que régnaient chaos et désorganisation.

Comment s'étonner, dès lors, que tous les assauts, à distance ou au corps à corps, se soldent par des échecs ? Nul ne parvenait plus à se battre efficacement, tant ce nuage de purée de poix était une plaie pour les combattants. Mais entre temps, Helveticus sut se libérer de l'étau des bolas qui l'immobilisaient sur place...

On peut partir sur deux-trois tours, selon ce que tu veux faire.

Avatar du membre
Helveticus Matix
Messages : 39
Enregistré le : 15 sept. 2019, 10:18
Localisation : Sydney, Australie
A remercié : 0
A été remercié : 0

Re: [Helveticus Matix] Acte 1.2 : Investigation

Message par Helveticus Matix » 15 sept. 2019, 13:12

La tactique de Helveticus fonctionna partiellement. Le Masque de Forge, arme brandit, s’apprêtait à la plonger dans le crâne de l'acolyte, mais au dernier moment, le Serviteur 1 s'anima, fauchant la jambe du malheureux avec son bras renforcé de métal. Surpris, l'assaillant faillit être propulsé à terre mais reprit ses appuis malgré sa jambe fragile. Matix tenta de lui tirer dessus, mais une bourrasque de sable lui brouilla la vue et il manqua sa cible.

Le Masque à Gaz fut stoppé net dans sa lancée par le serviteur deux, touché au coude et lâchant son arme sous la douleur. Bien que son assaillant avait pris une nouvelle salve du tireur embusqué, Masque à Gaz se sentait cruellement exposé, les balles de la mitrailleuse faisant germer des fleurs de sable tout autour de lui. Paniqué, il saisit quelque chose à sa ceinture et le lança avec une dextérité parfaitement maîtrisée.

L'objet inconnu tomba juste à côté de Matix. Une grenade! Son crâne faillit exploser sous les alertes rouge qui lui hurlaient un danger fatal imminent. Les calculs fusèrent dans sa tête, se soldant tous par un terrifiant ECHEC CRITIQUE. C'était donc ainsi que sa courte histoire allait s'achever, entouré des cadavres de l'Omnimessie, balayé par la salve d'une grenade artisanale de pilleurs. Son échec dans sa mission sacrée bannirait son âme qui irait rejoindre les tourments infinis de l'Immatérium.

La détonation se déclencha et un flash de lumière aveugla le techno-acolyte. Aucune chaleur, aucune douleur, la déflagration l'avait probablement tué sur le coup. Il n'y avait que cette lumière omniprésente, accompagnée d'un souffle violent mais pas forcément désagréable à l'odeur étrange. Du gaz? Ses capteurs identifièrent des paillettes de brouillage cybernétique. C'était une grenade aveuglante qui venait d'exploser!

La situation venait de passer de catastrophique à désavantageuse, le détectaugure de Matix étant incapable d'identifier quoi que ce soit dans cette purée de pois. MOC lui-même, pourtant à l'extérieur du nuage cybernétique, ne pouvait analyser quoi que ce soit, sa surface couvrant la totalité de la cuvette.

Ses capteurs brouillés, Helveticus n'avait aucune idée de l'avancée du combat. Il entendait de mouvements de lutte en face de lui, ainsi ainsi que les tirés de mitrailleuses couplées à un violent tir de plasma. Il n'avait aucun doute que dans pareille situation, les tirs devaient rarement toucher leurs cibles.

Après s'être entièrement dépêtré des bolas, l'acolyte changea de canal pour passer sur un réseau plus intime, non affecté par les perturbations du nuage cybernétique. Il put ainsi définir précisément la localisation et l'état de ses troupes. Le Serviteur 1 se trouvait toujours à proximité, ignorant les assauts de Masque de Forge qui ne parvenaient pas à toucher sa cible. Serviteur 2 avait de nouveau été touché par le Planqué, ses voyant étant passés en alerte rouge. Il ne survivrait probablement pas à un nouvel assaut.

La troupe avait besoin d'un soutien supplémentaire, capable de viser n'importe qui à distance. MOC n'étant pas équipé d'armes, il n'était actuellement d'aucune utilité. Une idée s'illumina dans les cogitateurs de Matix, un élément qu'il n'avait pas considéré jusque là. Il se connecta immédiatement sur le Comm-vox du Serviteur 2 pour envoyer un puissant signal. Le Lex Machina étant beaucoup trop loin pour intervenir rapidement, il tenta d'établir le contact avec la navette de transport. Cette dernière était probablement équipées d'armes de dissuasion, pas une force de frappe importante en soit, mais salvatrice dans la situation actuelle.

ALERTE // : assistance [armée] immédiate requise

Il envoya avec ce message la localisation exacte de la troupe, ainsi que la cible prioritaire à abattre : le Planqué. Le Serviteur Comm-vox se trouvant dans une situation critique, Helveticus n'était même pas sûr qu'il tienne encore assez longtemps pour envoyer cette alerte. Aussi, en désespoir de cause, il transféra aussi ce message à MOC et lui ordonna de le diffuser à pleine puissance tout en se rapprochant autant que possible de la navette. Il ne connaissait pas précisément la portée de son fidèle servocrâne, ni sa capacité d'antenne, mais voulait mettre toutes les chances de son côté.

Matix entreprit ensuite de trouver un endroit pour se camoufler, un morceau de tôle derrière lequel se cacher pour ne pas risquer de se faire attaquer sous tous les fronts une fois le nuage levé. Il ordonna au Serviteur 1 de continuer son affrontement avec Masque de Forge et au Serviteur 2 de continuer son tir de barrage dans la direction générale du Masque à Gaz. Il lui transféra aussi les positions précises de Helveticus et du garde du corps à lance plasma pour s'assurer qu'il ne risque pas de les viser par erreur.

Une fois que le brouillard serait dissipé, l'acolyte ouvrirait de nouveau le feu sur Masque de Forge, Serviteur 1 déchargerait son lance plasma sur Planqué et le Serviteur continuerait sont tir de barrage contre Masque à Gaz. Ils tenteraient de tenir bon jusqu'à l'arrivée éventuelle de la navette.

Si la situation devenait désespérée, alors Helveticus enverrait un message directement au Lex Machina pour lui faire part de la situation et demander une assistance immédiate. MOC prendrait alors soin de se faire discret et de suivre son maître en cas d'éventuelle capture pour diffuser sa position.
Image Helveticus Matix, Voie du Technoprêtre
Profil: For 8 | End 8 | Hab 10 | Cha 9 | Int 10 (11) | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 10 | Foi | Psy | NA 1 | PV 70/70
Lien Fiche personnage: warforum40k/wiki/index.php/Fiche_Helveticus_Matix

Avatar du membre
Cyriatur
Messages : 41
Enregistré le : 15 sept. 2019, 10:22
A remercié : 0
A été remercié : 2 fois

Re: [Helveticus Matix] Acte 1.2 : Investigation

Message par Cyriatur » 15 sept. 2019, 13:12

Tu ne peux bénéficier, jusqu'à ce que la fumée se dissipe, donc jusqu'au round 5, des alertes de Moc.
ROUND 4
Le malus de -4 aux tests de TIR est encore en place, du fait de la grenade aveuglante.
Ordre d'action (INI) :Embusqué 1 + Helveticus ; Embusqués 2, 3 ; Serviteur Comm-vox ; Serviteur Plasma.

Embusqué 1 « Masque à gaz » charge dans la vague direction d'Helveticus, dont il s'était déjà bien rapproché, pour l'intercepter dans son repli. Il frappe de sa lourde clé à molette, en réussite critique (1), au bras gauche (6). Helveticus ne fait pas de réussite critique sur son Esquive, il est donc touché. J'ajoute 2D6 dégâts bonus, et le bras subira des malus (épaule disloquée, ou autre). Perte de 20 pv en tout.

Helveticus, interrompu dans son repli, ne va pas aussi loin qu'escompté.

Embusqué 2 « Masque de forge », au contact du serviteur au lance-plasma lourd, l'attaque naturellement pour se venger, ignorant dorénavant Helveticus. Il rate (18).

Embusqué 3, voyant le serviteur à la mitrailleuse se préparer à charger « Masque à gaz » -désormais trop proche d'Helveticus pour s'autoriser à le cibler d'un tir de mitrailleuse- ouvre le feu pour tenter de l'abattre le premier. Il touche (4), aux jambes (7), infligeant 23 dégâts. Réduit à 0 pv, le serviteur est hors d'état de combattre, et ne pourra que transmettre le message demandé à la navette.

Serviteur Comm-vox, suite à l'ordre d'Helveticus, transmet donc un message de demande d'assistance sur la fréquence de la navette. La portée est suffisante, même si la navette a pu s'éloigner un peu pour ne pas rester en vol purement stationnaire, un peu exposée. Je jette un dé à chaque round, avec bonus croissant, pour déterminer quand elle arrive.

Serviteur Plasma frappe « Masque de forge », et touche (7) aux jambes. « Masque de forge » échoue à son esquive (20, échec critique). En guise de malus, les dégâts ignorent l'END, pour une perte totale de 17 pv.

Serviteur "Comm-vox" : 0/75, hors combat.
Serviteur "Plasma" : 67/75.
Helveticus : 50/70.

Embusqué 1 « Masque à gaz » : 39/65
Embusqué 2 « Masque de forge » : 28/65
Embusqué 3 : 49/65
Embusqué 4 : Décès.
Au sein de ce nuage de contre-mesures, copeaux métalliques, et fumigènes, livrer bataille était une tâche ardue, c'est pourquoi Helveticus opta pour un repli tactique, décision dictée par la prudence et le réalisme quant à ses chances de réussir un tir dans cette purée de pois. Clopinant pesamment dans le sable pesant, l'acolyte entreprit donc de prendre de la distance avec le lieu des affrontements. Il ne vit pas arriver le danger, pensant probablement que « Masque à gaz » avait reculé sous le feu nourri du serviteur à la mitrailleuse. Peut-être était-il encore absorbé par l'émission du message qu'il diffusait au serviteur équipé du comm-vox, en vue d'être relayé vers la navette. Les sens majoritairement cybernétiques d'Helveticus le rendaient de plus fort vulnérable aux effets de ce nuage de contre-mesures. C'était sans compter enfin sur la fourberie du grenadier qui, se sachant invisible, acheva sa charge plutôt que de rebrousser chemin, bondissant comme un diable en direction de l'acolyte. Ce-dernier fut bien sûr pris au dépourvu, encaissant en toute incrédulité un violent coup à l'épaule de la massive clé à molette. Helveticus fut violemment projeté en avant, son épaule gauche déboîtée dans un craquement de mauvais augure. La chair est faible, rappelle le dogme.

Ailleurs au sein du nuage en cours de dispersion, « Masque de forge » était toujours aux prises avec le serviteur armé du lance-plasma. Leur affrontement n'était pas à l'avantage du ferrailleur, le serviteur faisant montre d'une précision implacable, imperturbable, méthodique, en attendant que son arme ne refroidisse. De son côté, le second serviteur, qui portait le comm-vox, avait bien reçu l'ordre d'Helveticus de relayer une demande d'appui à la navette qui les avait déposés, mais ses protocoles de garde prirent le dessus lorsqu'il perçut, à travers sable et bribes restantes de fumée, la violente agression dont l'acolyte faisait l'objet. Il chargea donc, avec élan, en direction de l'assaillant au masque à gaz, mais fut stoppé dans son action par les tirs rapides et précis du troisième embusqué, auquel il avait tourné le dos. Ce-dernier, toujours à moitié à couvert, n'avait eu de cesse d'employer sa carabine laser contre le serviteur portant l'outil de communication : ayant déjà excédé la capacité d'endurance conférée par ses protocoles d'urgence, le serviteur de combat s'écroula dans le sable, face contre terre. Alors que son rythme cardiaque se faisait d'une alarmante lenteur, le cyborg exécuta cependant son dernier ordre en date, celui de demander de l'aide.


ROUND 5
Retour au malus de -1 aux tests de TIR du seul fait des conditions météorologiques, les effets de la grenade s'étant dissipés sous l'action du vent.
Ordre d'action (INI) :Embusqué 1 + Helveticus ; Embusqués 2, 3 ; Serviteur Plasma.

Embusqué 1 « Masque à gaz », conforté par son succès, assène un nouveau coup de sa lourde clé à molette, s'en servant comme d'une matraque. Il touche (4), Helveticus esquive (3).

Helveticus, un bras ballant, ouvre le feu à bout portant. Il rate largement son tir (17). Ce-faisant, il pousse également un hurlement sépulcral à l'aide de son vox, à des fins dissuasives, mais ce n'est pas concluant (égalité sur un test opposé de CHAR).

Embusqué 2 « Masque de forge », au contact du serviteur au lance-plasma lourd, l'attaque encore, mais a déjà du mal à tenir debout, et échoue de nouveau (19).

Serviteur Plasma s'est retourné, son lance-plasma refroidi, pour ouvrir le feu sur le « Planqué », Embusqué 3. Il touche (1, réussite critique) à la tête (2). En bonus de coup critique, l'arme ne surchauffe pas de ce tir, mais aucun dégât supplémentaire n'est ajouté. « Planqué » décède néanmoins, la partie supérieure de son corps vaporisée par la décharge d'énergie (perte de 63 pv). Décès évident.

Serviteur "Comm-vox" : Hors combat.
Serviteur "Plasma" : 67/75.
Helveticus : 50/70.

Embusqué 1 « Masque à gaz » : 39/65
Embusqué 2 « Masque de forge » : 28/65
Embusqué 3 : Décédé.
Embusqué 4 : Décès.
Presque aussi rapidement qu'elle était apparue, l'épaisse nuée dégagée par la grenade aveuglante se dissipa, emportée par le vent huant du désert. Helveticus était en posture difficile, peu accoutumé à ce type de combat rapproché : il avait tenté en vain de cribler de laser son adversaire, pourtant à bout portant, mais devait également composer avec les mouvements menaçants de la lourde matraque improvisée du maraudeur. Esquivant avec plus de succès qu'il n'assaillait, le technoprêtre s'évertuait à rester en vie et en un seul morceau, n'ayant toujours aucune idée concrète de ce que ces dégénérés mal équipés pouvaient lui vouloir. En désespoir de cause, il diffusa un long hurlement sépulcral en vue de déstabiliser son assaillant, mais la manœuvre n'eut aucun effet manifeste.

A quelques mètres de là, le serviteur de combat survivant fut comme galvanisé par l'élimination de son homologue : peut-être ses propres protocoles d'urgence s'étaient-ils activés, ou peut-être attendait-il justement que la vision soit de nouveau dégagée pour faire usage de son lance-plasma lourd, maintenant refroidi, toujours est-il qu'il pivota afin de mettre en joue le troisième embusqué, ignorant « Masque de forge » qui titubait sur place. L'arme émit comme un bruit de mise en tension, avant qu'un éclair de plasma ne fuse en direction de la cible. Le troisième larron, celui qu'Heleticus avait surnommé « Planqué », vit bien trop tard le serviteur pivoter : la décharge d'énergie vaporisa instantanément toute la partie supérieure de son corps, sans même détonner, la résistance opposée n'étant pas suffisante pour disperser l'énergie libérée.

Avatar du membre
Helveticus Matix
Messages : 39
Enregistré le : 15 sept. 2019, 10:18
Localisation : Sydney, Australie
A remercié : 0
A été remercié : 0

Re: [Helveticus Matix] Acte 1.2 : Investigation

Message par Helveticus Matix » 15 sept. 2019, 13:13

Toujours plongé dans le brouillard cybernétique, l'acolyte avait un champs de vision d'à peine un mètre devant lui. Il voyait des silhouettes distordues danser dans l'obscurité, tandis que des tirs de carabine laser et de mitrailleuse fusaient sans qu'il ne puisse en définir l'origine ou le point d'impact. Il entendait des sons d'une lutte violente, des plaintes, des grondements mécaniques caractéristiques de son Serviteur Lance Plasma en plein combat et les tirs nourris de son Serviteur Comm-Vox mitraillant à l'aveuglette dans cette purée de pois.

Helveticus sentait la panique parasiter ses protocoles de survie. Il avait bien du mal à réfléchir correctement, ses schémas internes s'occultant derrières ces sentiments désespérants. Il lui fallait absolument faire le vide dans son esprit pour ne pas céder à la peur et garder son sens de la logique, pour ensuite agir en conséquence. Cependant, sa tête bourdonnait de parasites engendrés par le brouillard, ses capteurs fonctionnant par intermittences et captant un trop plein d'informations indéchiffrables. Même son optique sautait régulièrement, freezant l'image tandis que ses cogitateurs grinçaient sous l'effort pour se stabiliser.

Matix tenta de faire un diagnostique sur l'état de ses Serviteurs, mais les données arrivaient au compte goutte, balayées par les décharges de la brume surnaturelle. Bien souvent, elles s'affichaient en retard, le son des impacts des coups du Serviteur 1 résonnant bien avant que l'acolyte n'ait accès aux diagnostiques du combat en cours. Il n'était même plus sûr que son garde du corps à la mitrailleuse connaisse sa localisation exacte, les balles fusant toujours plus proche de sa position. Totalement exposé, risquant à tout moment de se faire abattre par un tir allier ou ennemi, il devait se mettre à couvert.

Tournant les talons, Helveticus avança à l'aveuglette pour tenter de s'éloigner le plus possible du déluge de balles. Il avait tenté d'envoyer un ordre à la destination de son garde du corps qui vidait ses chargeurs, mais le message fut tué dans l’œuf, balayé par une bourrasque cybernétique. Il entendit un bruit d'impact ravageant métal et chair, accompagné d'une exclamation robotique et du son décroissant d'un moteur en court d'extinction. Puis, le bruit lourd et bref de la masse tombant à genoux et enfin face contre terre. L'esprit de Matix bourdonnait d'un trop plein de données incohérentes pour qu'il comprenne immédiatement ce qui venait de se passer et c'est seulement lorsque ses schéma affichèrent avec un délai d'une bonne dizaine de secondes la mise hors service de l'un de ses Serviteurs qu'il prit pleinement conscience de la situation. Un frisson glacé parcourut son échine tandis que l'acolyte s'acharnait toujours plus à avancer sur ce sol mouvant.

S'étant toujours basé sur ses implants pour observer le monde autour de lui, Helveticus se retrouvait à présent totalement aveugle. Même son mécadendrite optique ne lui était d'aucune utilité, grésillant dans des spasmes effrayants, incapable de se stabiliser. C'est à cause des alertes continues et venant de toutes les direction que l'acolyte ne put identifier la menace qui se rapprochait furtivement de lui, comme un prédateur ayant flairé sa proie.

Clopinant dans l'obscurité, Matix sentit soudain son épaule exploser. Il chuta en avant tandis qu'une plainte mécanique s'échappa de son bionique respiratoire. Les alertes reprirent de l'ampleur dans son crâne, incapables de diagnostiquer la cause de cette douleur foudroyante. Avait-il été touché par une balle perdue? Amie ou ennemie? Quelle était l'ampleur des dégâts? Aucune ligne de code n'apporta la réponse. Helveticus était un grand habitué de la douleur constante infligée par ses implants, mais c'était la première fois qu'il subissait un choc aussi violent. S'il avait encore eu une bouche, un relent gastrique se serait probablement déversé sur le sable à ses pieds.

Le brouillard se dissipa brusquement, balayé par une bourrasque naturelle. Bien que paniqués, ses capteurs se stabilisèrent immédiatement et se mirent à nouveau à l'aise sur le champ de bataille. Toujours à genoux, les mains plongées dans le sable et cherchant à faire taire la douleur qui le tiraillait, Matix sentit son détectaugure lui signaler une présence juste derrière lui. Son mécadendrite réagit immédiatement et se pointa vers l'intéressé, l'identifiant comme l'assaillant Masque à Gaz.

L'acolyte se releva maladroitement, juste à temps pour voir son adversaire préparer un nouvel assaut. Il se retourna brusquement pour lui faire face, poussant un hurlement robotique digne de la pire abomination mécanique pour le déstabiliser. La tentative d'intimidation n'eut pas l'effet escompté, mais ralenti légèrement Masque à Gaz dans son attaque, ce qui permit à Helveticus d'esquiver l'assaut. Il tenta dans son mouvement de lui tirer une balle dans la tête, mais un violent relent de douleur provoqué par ses gestes brusques le firent manquer sa cible. Agacé de ne pas l'avoir fait plus tôt, l'acolyte ordonna à ses cogitateur de mettre sa souffrance en quarantaine, atténuant notablement le malaise qu'il ressentait.

De son côté, Serviteur 1 avait largement mis à mal son adversaire. Ployant sous les coups monstrueux du garde du corps, Masque de Forge tenait à peine debout, offrant un spectacle ridicule et des assauts pathétiques. Le Serviteur, à présent reconnecté à son maître et pleinement conscient de la situation, réorganisa son ordre de cibles prioritaires. D'un seul mouvement, galvanisé par la perte de son compagnon, il faucha à nouveau les jambes fragiles de Masque de Forge. Dans son élan calculé, il se retourna pour faire face à sa nouvelle cible, totalement désintéressé du pantin désarticulé qui chutait derrière lui. Ajustant à peine son tir, il délivra la furie de l'Omnimessie, la détonation de son arme couvrant le champ de bataille et la décharge fauchant proprement le Planqué.

L'Embusqué avait à peine vu le coup magistralement orchestré venir. Un petit point bleuâtre grandissant instantanément pour couvrir tout son champs de vision. Cette image divine représentant la fureur du Dieu Machine même était la dernière chose qui serait gravée dans son cerveau, une reconversion parfaite au dogme du Mechanicum. Le tir continua sa course purificatrice jusqu'à un amas de métal un peu plus loin pour exploser dans un hurlement de joie pour son accomplissement.

Sa douleur atténué et la tournure de la bataille renversé, Matix regagna toute son assurance. Il ordonna à son Serviteur de reporter son attention sur le tas de chair minable de Masque de Forge pour le mettre hors d'état de nuire (bien qu'il jamais eu l'occasion de vraiment nuire à son adversaire...). Il pointa son arme étonnamment fraiche sur l'homme vacillant pour le dissuader de faire le moindre geste, puis projeta une nouvelle fois son bras renforcé vers ce dernier pour affirmer sa domination.

Helveticus fit un pas en arrière pour prendre de la distance sur son adversaire et tira une nouvelle salve de son pistolet. En même temps, il s'adressa à Masque à Gaz et indirectement à Masque de Forge en Bas Gothique en mettant son bionique au plus haut volume. Sa voix robotique et monocorde paraissait pourtant plus menaçante que jamais.


< ASSEZ. Regarde autour de toi. Tes compagnons sont soit morts, soit incapables. Des renforts sont en chemin à ce moment même. Vous ne pourrez tenir tête plus longtemps à la Fureur de l'Omnimessie. Dépose les armes et je te ferai part de ma miséricorde >

Si les Embusqués refusaient de répondre à la raison, alors Helveticus continuerait de faire feu jusqu'à tuer son adversaire ou totalement l'incapaciter. Le Serviteur continuerait son assaut de poings dans le même esprit, le vrombissement croissant de la charge de son arme dissuadant toute tentative de fuite.
Image Helveticus Matix, Voie du Technoprêtre
Profil: For 8 | End 8 | Hab 10 | Cha 9 | Int 10 (11) | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 10 | Foi | Psy | NA 1 | PV 70/70
Lien Fiche personnage: warforum40k/wiki/index.php/Fiche_Helveticus_Matix

Répondre